TAZ-TFG-2017-2033


Un Drame en Livonie et l´Affaire Dreyfus, faux-semblant et réalité

Tolosana Moros, Beatriz
Ortiz Domingo, José (dir.)

Universidad de Zaragoza, FFYL, 2017
Filología Francesa department, Filología Francesa area

Graduado en Lenguas Modernas

Abstract: Un Drame en Livonie et l’Affaire Dreyfus : faux-semblant et réalité D'une part, une histoire réelle qui marqua la société française de l’époque: l’Affaire Dreyfus. D'autre part, une création littéraire, notamment le premier roman policier de Jules Verne, Un drame en Livonie. Apparemment fort éloignés l'un de l'autre, le fait historique et le roman s’entrecroisent de données, cibles de notre analyse, qui semblent être dans certains aspects des copies conformes. Certes, le roman, paru en 1904, semble être influencé directement du fait divers qui touche la société française de l'époque. Cependant, Jules Verne l'aurait composé avant août 1894, mais l'importance croissante de l'Affaire a mené l'auteur à ne point faire paraître son drame. C'est pourquoi il devient nécessaire de nous demander si Un drame en Livonie serait, comme certains le prétendent, un roman influencé directement par ce fait divers si touchant, s’il aurait été écrit avant ou simultanément au fait historique en question et que, Jules Verne, en vue du déroulement des événements et le sort infligé à certains intellectuels, aurait décidé de retarder sa date de parution, ou, si au contraire, comme bon visionnaire qu’il a toujours été, il aurait su voir l’Affaire Dreyfus bien avant son éclosion et Un drame en Livonie serait la preuve de cette prémonition . En effet, nous assistons à l’affrontement de deux Frances et de deux Livonies, à une lutte acharnée, dans ces pays, entre les mêmes forces, les unes employant toutes les arguties pour garder leurs privilèges et leur pouvoir, les autres, se sentant prêtes et préparées, se battant, avec d’humbles moyens, pour reconquérir leurs droits légitimes. Entre ces deux Frances et ces deux Livonies, imprégnées de morales politiques distinctes et de valeurs humaines opposées, les contrastes sont si évidents que nous n’avons aucun mal à déceler les hommes de bien et les hommes de mal, les dignes représentants de l’honnêteté et ceux de la perversité. Nous sommes témoins d'une forte haine raciale entre Slaves et Germaniques, et d'une croissante haine religieuse en France, contre les Juifs. Nous percevons encore la presse rallumer le feu de blessures mi- éteintes, fomenter et animer les bagarres entre Français et Livoniens, prêcher un antisémitisme odieux. Enfin, nous sentons surtout la présence de deux êtres humains accusés à tort, incapables, à eux seuls, de démonter cette toile d’araignée qui les cerne et de démontrer leur innocence, incapables de comprendre la raison de cette erreur, de saisir l’acharnement avec lequel le pouvoir agit contre eux, de réaliser pourquoi la foule les insulte et les condamne alors qu’ils n’ont même pas été jugés ; nous les voyons impuissants et désarmés face à ces forces sociales, la justice, l’armée, la police, le pouvoir, capables de commettre des crimes d’État pour cacher leur incompétence et nourrir leur ego personnel.

Tipo de Trabajo Académico: Trabajo Fin de Grado

Creative Commons License

El registro pertenece a las siguientes colecciones:
Academic Works > Trabajos Académicos por Centro > facultad-de-filosofia-y-letras
Academic Works > End-of-grade works



Back to search

Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)