TAZ-TFG-2016-2320


Nos enfants qui sont les vôtres

Martínez Gamen, Judith
Ortiz Domingo, José (dir.)

Universidad de Zaragoza, FFYL, 2016
Filología Francesa department, Filología Francesa area

Graduado en Lenguas Modernas

Abstract: L’émigration est un fléau qui se répète tout au long de l’histoire. Elle fomente l’économie de certaines puissances, mais par contre, ne satisfait pas toujours les illusions et les expectatives de ces personnes qui partent pour s’installer dans un pays autre que le leur. Même si le départ se fait presque toujours par nécessité, les personnes concernées peuvent appartenir à des couches sociales bien différentes. Nous avons osé distribuer l’émigration en quatre catégories: l’émigré privilégié ou de première classe, l’émigré social, l’émigré de souche et l’émigré postulant. Ce travail se centre sur les émigrés sociaux, la plupart d’entre eux des intellectuels, qui ont dû ou qui ont voulu quitter leur pays, l’Espagne, tout au long du XXème et le début du XXIème siècles. Il s’agit d’un groupe très restreint d’espagnols qui sont partis et qui sont devenus célèbres dans le pays voisin, ou dans le monde entier, grâce à leur compromis personnel, professionnel et à leur savoir faire. Leur bagage culturel et leur talent inné leur a permis de s’en sortir favorablement dans des milieux les plus adverses. Ils ont contribué à l’enrichissement culturel de la France et elle, de son côté, a su en profiter et les a remercié de leur apport. Cependant, ils ont toujours gardé, au plus profond d’eux-mêmes, leurs origines et ils l’ont manifesté de la seule façon dont ils avaient pour le faire, à travers leurs travaux, leurs chansons, leurs films, leurs créations, etc...

Tipo de Trabajo Académico: Trabajo Fin de Grado

Creative Commons License

El registro pertenece a las siguientes colecciones:
Academic Works > Trabajos Académicos por Centro > facultad-de-filosofia-y-letras
Academic Works > End-of-grade works



Back to search

Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)